Vous êtes ici : Accueil > Établissements > Admission

Centre Médico-Psycho-Pédagogique Pichon Rivière

Procédure d'admission et déroulement de la prise en charge

Procédure d’admission et déroulement de la prise en charge

Le premier contact avec le C.M.P.P.  est pris à l’initiative des parents ou du jeune adulte, à partir des conseils du personnel de l’école, d’un médecin ou d’un service social... Il témoigne  d’une souffrance psychique, quelque soit sa nature, et à expression variée dans :

  • les relations précoces parents-enfants (0 à 3 ans),
  • les relations familiales (enfance, adolescence),
  • la vie sociale,
  • les apprentissages scolaires,
  • le langage oral, langage écrit,
  • le développement psychomoteur,
  • le comportement,
  • l’alimentation,
  • les réactions aux événements de la vie…


Ce premier contact se fait auprès du secrétariat.
Il existe une liste d’attente.
La structure n’est pas adaptée aux situations d’urgence.

 

Un psychiatre ou un psychologue reçoit l’enfant et ses proches. Après quelques entretiens préalables et, éventuellement, un ou plusieurs bilan(s) (orthophonique, pédagogique, psychomoteur, psychologique), un projet thérapeutique est élaboré avec l’accord de chacun.

Un DIPC – Document Individuel de Prise en Charge – est signé entre les familles, le demandeur s’il est majeur, et le C.M.P.P.

Le projet thérapeutique peut être : une psychothérapie individuelle, des entretiens familiaux, un soutien psychopédagogique, une rééducation en orthophonie ou en psychomotricité, une évaluation sociale, un groupe thérapeutique.

Un même enfant peut bénéficier de plusieurs soins ou prise en charge.

Les rendez-vous sont le plus souvent hebdomadaires. La régularité est la condition de la réalisation du soin.

 

Le « consultant » est le référent tout au long de la prise en charge. C’est l’interlocuteur privilégié des parents et des structures extérieures.

La durée de la prise en charge est en fonction de chaque situation, et ne peut être établie au départ. La fin des soins est envisagée en accord avec l’enfant, ses responsables et ses thérapeutes.