Vous êtes ici : Accueil > Établissements > Moyens

Pôle Morard

Moyens
  • Après les premiers rendez-vous, nous adressons aux parents un Document Individualisé de Prise En Charge où est écrit le projet de travail concernant l’enfant désigné par la mesure.
  • Ce projet sera revu dans les six mois après une réunion de l’équipe et un partage de nos réflexions avec la famille.
  • Le travailleur social référent rencontre régulièrement les parents et l’enfant au service, et à leur domicile, pour parler avec eux de tous les sujets qui concernent la famille : relations parent-enfant, éducation, scolarité, santé, hygiène, histoire de la famille, etc.…
  • Il rencontrera aussi l’enfant seul, en entretien ou en sortie, parce qu’il est utile et parfois plus facile pour un enfant ou un adolescent de parler de ses soucis ou de ses préoccupations avec quelqu’un qui n’est pas de la famille.

Selon son âge et selon ses besoins, le projet d’intervention pour l’enfant peut se construire à partir d’un suivi de sa santé, à partir d’activités éducatives organisées par le travailleur social pour mieux le connaître, à partir d’actions de soutien scolaire.

  • En fonction du projet proposé et de l’évolution de la situation, d’autres membres de l’équipe peuvent être amenés à intervenir : psychiatre, psychologue, éducatrice scolaire, technicienne de l’intervention sociale et familiale
  • Un travail en partenariat construit en fonction de l’âge et des besoins du mineur

Nous sommes amenés à travailler en lien avec le milieu de vie de l’enfant et les services qui peuvent intervenir auprès de sa famille. Les intervenants sociaux établissent  donc des contacts réguliers avec l’école, les enseignants, les réseaux d’aide aux devoirs ; les réseaux de soins : PMI, médecins, hôpitaux, psychothérapeutes, CMPP, CMP, orthophonistes ; les réseaux de proximité pour les activités culturelles sportives, les bibliothèques, ludothèques, maisons de quartier, crèches, haltes-garderies, centres de loisirs, centres sportifs, etc…

  • Les travailleurs sociaux  informent les parents de leurs démarches voire les font avec eux. Ces partenaires peuvent contribuer à la recherche de solutions.
  • Le travailleur social veille, dans ses relations avec les partenaires, au respect des règles du secret professionnel.
  • Prendre en compte les difficultés rencontrées par les familles dans une perspective de restauration de leur autorité parentale, suppose que l’intervenant social soit attentif à soutenir ce qui peut contribuer pour l’enfant et pour ses parents à développer et consolider des liens sociaux : famille , quartier , école, vie sociale, loisirs) afin de rompre l’isolement s’il y a lieu et favoriser le développement de l’enfant.
  • Les parents sont invités également à participer deux fois par an à un groupe d’expression.
  • Un mois avant la fin de la mesure, nous transmettons un rapport à l’ASE pour les mesures d’AED et d’évaluation, ou lorsqu’il s’agit d’une mesure d’AEMO, un rapport au juge et un rapport circonstancié au Président du Conseil Général sur l’évolution de la situation de l’enfant. Nous informons la famille du contenu de ces rapports.
  • Puis, l’instance qui a décidé de la mesure convoque les parents et notre service et décide, après nous avoir entendus, de la poursuite ou de l’arrêt de notre intervention.
  • A l’issue de la mesure, une enquête de satisfaction est adressée à la famille.